Institut de Recherche Internationale en Anthropologie de la Singularité

Hypothèses de recherche

Art et singularité, expérimentation sociale

  • Comment la singularité rencontre le champ social en permettant l’interaction avec d’autres disciplines que celle de l’art ?
  • L’incertitude est-elle l’élément de stabilité du travail créateur ?
  • L’artiste est-il un entrepreneur avant tout et si oui quel est son profile ?
  • L’artiste comme bâtisseur de communs. Les artistes peuvent-ils travailler ensemble sur le modèle des scientifiques ? Quelle singularité de la relation au travail d’artistes en interactions ?

Art et singularité, la créativité cognitive

  • La créativité comme pratique cognitive, peut-elle être considérée comme déterminant la singularité ?
  • Quelle connaissances et mutualisation des connaissances sont nécessaire à la création ?
  • Est-ce que si je suis créatif je suis forcément singulier ?
  • Est-ce que j’opère forcément en exprimant ma singularité quand je crée quelque chose ? Quel lien entre créativité et singularité ?
  • Être singulier est-ce faire preuve de créativité ? Qu’est-ce qui va faire preuve ?
  • La singularité n’existe qu’à travers des actes : pourquoi la singularité n’est pas qu’une intention ?
  • Faire preuve de singularité se réduit-elle à la singularité de l’auteur ou doit-elle s’en affranchir pour impacter la réalité commune ?

Art et singularité, une philosophie de l’acte de résistance

  • Penser la singularité constitue-t-il le point de départ inhérent à l’acte de résistance ?
  • En quoi l’art propose-t-il des modes de résistance à la pensée dominante ?
  • L’art peut-il être un acte fondateur et d’opposition s’inscrivant et opérant dans les mutations contemporaines de la société ?