Professionalisation

L’artiste professionnel c’est pas l’artiste qui fait de sa pratique une profession. C’est l’artiste suiffsament engagé dans sa pratique pour échapper à la dilettante et à l’amateurisme.

C’est la relation et la temporalité que l’individu exerce avec sa pratique qui détermine son employabilité et l’emploi de son temps.

Si il n’opère que pas des intensités relatives sa pratique laissant la place à trop d’activités externes à celle de l’art et qu’il n’est pas suffisamment impliqué à l’exercer de façon récurrente ou quasi permanente alors il n’y a pas d’art à l’œuvre sinon de manière anecdotique et donc inopérante. l’existe

L’individu devient professionnel de l’art quand il s’attache en expert à exercer et à développer avec rigueur la pratique qu’il décide comme étant celle qui doit le déterminer plutôt qu’une autre.

Ce n’est pas tant la durée de disponibilité qu’il accorde à sa pratique qui fera de lui un professionnel mais bien le degré d’intensité et l’impact sur l’ensemble de son existence et celles des autres qui engagera le caractère professionnelle de son action