Institut de Recherche Internationale en Anthropologie de la Singularité

Être artiste : Œuvrer dans l’incertitude

Le cas de l’activité créatrice dans les arts et son corollaire : L’incertitude.
L’auteur développe quatre points : 1/ la réussite dépend de l’artiste lui-même ; 2/ elle dépend de l’environnement de son activité et des conditions (matérielles, juridiques, politiques) dans lesquelles son travail est entrepris ; 3/ elle dépend de la qualité du travail de l’équipe qui s’affaire dans le projet échafaudé pour créer une œuvre ou un spectacle ; 4/ elle dépend de l’évaluation de ceux, pairs, professionnels, consommateurs profanes, qui reçoivent l’œuvre achevée.

En montrant comment le créateur n’est jamais assuré de parvenir au terme de son entreprise, l’auteur démontre que l’incertitude n’est pas uniquement extérieure au travail créateur, et qu’elle ne concerne pas simplement la réaction d’un public ou d’un marché. Car réduire la question de l’incertaine réussite à celle de l’admiration, de l’indifférence ou de l’hostilité d’un public à l’égard de l’artiste et de ses œuvres, c’est parcourir la moitié du chemin de l’analyse, et suggérer que l’engagement dans une carrière artistique peut être assimilé à un pari de loterie.
Ainsi, pour Pierre-Michel Menger, la compétition, en procédant à des tournois de comparaison entre les artistes, en présence d’une incertitude radicale sur la valeur absolue de leurs œuvres et performances, structure les carrières professionnelles au travers d’incessantes situations de classement sélectif… Dans ce petit livre illustré et fort didactique, l’auteur synthétise avec une grande clarté ce qu’il a développé dans son ouvrage de 670 pages paru chez Gallimard en 2009 : Le travail créateur.
S’accomplir dans l’incertain.

Etre artiste : Œuvrer dans l’incertitude
Pierre-Michel Menger
https://www.decitre.fr/livres/etre-artiste-9782847618112.html

Le travail créateur. S’accomplir dans l’incertain
Olivier Godechot
https://journals.openedition.org/sociologie/120